SKIP TO CONTENT
The GRAND Quest

Un Opel Grandland abandonné, une amourette et la recherche de traces à travers toute la ville

Le court métrage interactif, «the GRAND Quest», raconte l’histoire de deux amis qui partent ensemble à la recherche de la propriétaire de l’Opel Grandland, retrouvé devant la porte de leur maison. Les protagonistes du film ne sont cependant pas les seuls à avoir vécu une belle aventure, le projet étant en effet devenu un véritable événement derrière les coulisses.

Place à la bonne humeur sur le plateau

Les deux personnages Jan et Dennis sont inspirés de l’ambassadeur Opel Jan Gudde et du vainqueur de «Switzerland’s Next Topmodel» Dennis de Vree. Ce film a donné l’occasion aux deux hommes de relever un nouveau défi et de mettre en avant leurs talents d’acteurs. Pendant les trois jours de tournage, le duo a montré qu’il connaissait le texte du script de 22 pages et son humour mêlé de décontraction a inondé le plateau de bonne humeur.

En dehors des deux acteurs principaux, les amateurs composant l’ensemble du cast ont, eux aussi, fait preuve d’une véritable motivation et ont joué leur rôle avec un immense enthousiasme. L’homme incarnant le plongeur n’a pas hésité, par exemple, à se jeter dans le lac de Zurich aux températures glaciales du mois de février et c’était la première fois de sa vie que l’interprète de Franky se retrouvait derrière un volant. C’est le responsable de la production en personne qui lui a donné ses toutes premières leçons de conduite dans le nouvel Opel Grandland. Chapeau!

Vite, vite!

Se rendre sur sept sites en trois jours nécessite une équipe solide, un peu d’improvisation, un cast qui connaît son texte et beaucoup de pragmatisme. Ce n’est pas pour rien que le film s’inscrit sous la devise «run and gun», un style décrivant des films rapides et efficaces, «on the run», c’est-à-dire «en fuite». Nous avons donc renoncé volontairement à une grande équipe ou à des tonnes de matériel. On arrive, on se pose et... action!

Ajoutons que la météo a également été de la partie. «the GRAND Quest» se déroule en effet la plupart du temps en extérieur ou sur les routes, au volant de la voiture. Nous n’en avons pas cru nos yeux, nous étions début février et il a fait un temps splendide toute la semaine. Que demander de plus!

Le public dans la chaise du régisseur

Dans «the GRAND Quest», ce sont les spectatrices et les spectateurs qui sont aux commandes. Ils ont en effet le choix entre deux actions que doivent alors exécuter Jan et Dennis. Chaque personne voit donc sa propre histoire.

Un défi pour l’auteur du script. Les différentes intrigues sont nées après de longues heures passées à écrire, à jouer le scénario et à le revoir, sans oublier les essais sur route inspirants avec l’Opel Grandland.